12 heures de porno par semaine

Overview

Jusqu’à 12 heures de porno par semaine

Dans la ville de Sherbrooke située au Canada, un informaticien est complètement accroc à la pornographie sur internet.
Il a  dû se faire une petite cure de désintoxication pour s’en sortir mais il doit toujours résister à l’envie d’aller ouvrir son navigateur web afin de ne pas naviguer sur des sites pornographiques.

Cette homme avoue qu’il pouvait passer jusqu’à 12 heures derrière son écran à visionner des vidéos pornographiques malgré qu’il est une femme à la maison.
Depuis un an, il essaye de reconstruire sa vie.

« À un moment donné, ma femme a voulu me mettre dehors. Ça s’est rendu jusque là. C’est là que j’ai réalisé que j’avais touché le fond », raconte l’homme âgé d’une cinquantaine d’années et père de deux préadolescents.

Il raconte qu’il devenait très agressif et très intolérant lorsqu’il n’avait pas sa dose de vidéos, ce qui mettait une ambiance de merde dans son domicile.

« C’est arrivé progressivement. Il y a 20 ans, sur internet, c’était très long avant qu’on ait accès à une photo. Aujourd’hui, on en a des milliers rapidement. C’est comme si j’étais passé de la marijuana à l’héroïne juste parce que la fibre optique est entrée dans ma maison », dit-il.

Pour guérir sa dépendance, il s’est inscrit à une thérapie mais une fois de retour sur son lieu de travail et un voyage d’affaire, il rechute net !

« J’ai dû me rendre compte à quel point mon problème dérangeait la vie de ma famille. À partir du moment où tu t’empêches de faire des activités que tu ferais normalement, tu as un problème. »

La solution anti-porno

En thérapie, cet homme s’est rendu compte qu’il se sentait isolé.
Suite à une réflexion active, il décide de se réorienter pour enseigner son savoir et ainsi avoir une vie un peu plus sociale.

Chez lui, son ordinateur a été mis dans un endroit à la vue de tous. Il a commencé a faire du dessin pour combler ses temps morts.

« Maintenant, je sens le feeling où je me dis qu’il pourrait se passer quelque chose si je continue. À ce moment-là, le simple fait de me lever pour aller chercher un verre d’eau m’aide à penser à autre chose. »

Accroc à la pornographie

Accroc à la pornographie

Categories: Hot News

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*